Grosjean forfait « au moins » pour l’avant-dernier GP de la saison

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Français Romain Grosjean, brûlé aux mains lors d’un effroyable accident au Grand Prix de Bahreïn de F1 dimanche, sera forfait « au moins » pour l’avant-dernier GP de la saison ce week-end, toujours à Bahreïn, a annoncé son écurie Haas lundi.

On ne verra donc peut-être plus Grosjean dans un baquet de Formule 1 en course puisqu’Haas ne le conservera pas en 2021 et que ses chances de retrouver un volant dans la catégorie reine à l’avenir sont quasiment nulles.

Le week-end prochain, il sera remplacé par le pilote d’essais et de réserve de l’écurie américaine, le Brésilien Pietro Fittipaldi, petit-fils du double champion du monde de F1 Emerson Fittipaldi.

Grosjean, qui devrait quitter l’hôpital mardi selon Haas, « n’est pas en mesure de participer à la 16e manche du championnat du monde » sur le Circuit international de Sakhir de vendredi à dimanche, précise Haas.

« Après qu’il a été décidé que la meilleure chose pour Romain était de faire l’impasse sur au moins une course, le choix de placer Pietro dans la voiture a été assez facile », ajoute le team principal Guenther Steiner.

Fittipaldi, âgé de 24 ans, fera ses débuts en GP ce week-end mais il a participé à des essais avec Haas en 2018 and en 2019.

« Bien sûr, ce ne sont pas des circonstances idéales pour commencer à courir en F1 », reconnaît l’intéressé. Mais « j’ai passé beaucoup de temps avec l’équipe cette saison, en piste et au simulateur, donc je connais les procédures lors d’un GP », ajoute le pilote, engagé en 2020 en championnat d’Asie de Formule 3.

Un peu plus tôt lundi, Haas avait indiqué que Grosjean poursuivait « sa convalescence à l’hôpital à Bahreïn, où il a passé la nuit ». « Le traitement de ses brûlures sur le dos des mains se passe bien, assurait l’écurie américaine. (Il) a reçu la visite de Guenther Steiner lundi et il est prévu qu’il sorte de l’hôpital mardi. »

La monoplace du Franco-Suisse, qui a quitté la piste à cause d’un accrochage juste après le départ de la course dimanche, a été coupée en deux et a pris feu après s’être encastrée à 220 km/h dans les barrières de sécurité à la sortie du virage 3.

Le pilote a pu s’extraire seul de la « cellule de survie » (l’habitacle renforcé) de sa F1 28 secondes après le choc et s’est éloigné du brasier, aidé par le personnel de la voiture médicale des GP, avant d’être emmené en ambulance au centre de soins du circuit puis à l’hôpital en hélicoptère.

Dans une vidéo publiée dimanche soir sur Instagram, souriant et les mains bandées il a assuré aller « plus ou moins » bien.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus