La Malaisie renvoie des ordures, dit qu'elle ne sera pas la poubelle du monde

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

PENANG, MALAISIE —
La Malaisie a renvoyé 150 conteneurs de déchets plastiques dans 13 pays principalement riches depuis le troisième trimestre de l'année dernière, et le ministre de l'Environnement a averti lundi que ceux qui veulent faire du pays une poubelle du monde peuvent "rêver".

Les envois de déchets indésirables ont été réacheminés vers l'Asie du Sud-Est depuis que la Chine a interdit l'importation de déchets plastiques en 2018, mais la Malaisie et d'autres pays en développement ripostent.

Le ministre de l'Environnement, Yeo Bee Yin, a déclaré que 110 autres conteneurs devraient être renvoyés d'ici le milieu de l'année.

Yeo a déclaré que le rapatriement réussi d'un total de 3737 tonnes métriques (4120 tonnes américaines) de déchets avait fait suite à une application stricte dans les principaux ports malaisiens pour bloquer la contrebande de déchets et fermer plus de 200 usines de recyclage de plastique illégal.

Sur les 150 conteneurs, 43 ont été renvoyés en France, 42 au Royaume-Uni, 17 aux États-Unis, 11 au Canada, 10 en Espagne et le reste à Hong Kong, Japon, Singapour, Portugal, Chine, Bangladesh, Sri Lanka et Lituanie, a déclaré son ministère.

Elle a déclaré que le gouvernement malaisien n'a pas payé un seul centime, les frais de renvoi des déchets étant entièrement à la charge des paquebots et des sociétés responsables de l'importation et de l'exportation des déchets.

Yeo a déclaré que des discussions étaient en cours avec les autorités américaines pour reprendre 60 autres conteneurs cette année. Le Canada a également 15 conteneurs supplémentaires, le Japon 14, le Royaume-Uni 9 et la Belgique 8 sur 110 conteneurs supplémentaires qui sont toujours détenus dans les ports malaisiens, a-t-elle déclaré.

"Si les gens veulent nous voir comme la décharge du monde, vous rêvez", a déclaré Yeo aux journalistes lors d'une inspection dans un port du nord de l'État de Penang.

Yeo a indiqué que le gouvernement lancera le mois prochain un plan d'action sur l'importation illégale de plastique qui aidera les différentes agences à coordonner l'application et à accélérer le processus de retour des déchets.

"Notre position est très ferme. Nous voulons simplement renvoyer (les déchets) et nous voulons simplement faire savoir que la Malaisie n'est pas le dépotoir du monde", a-t-elle ajouté.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus