Liverpool prend le coronavirus au sérieux mais n'a pas encore réévalué ses plans de pré-saison, déclare Klopp

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le coronavirus a gravement touché le football italien, mais Liverpool ne laissera pas la peur de la maladie les consommer.

Liverpool ne prend pas la menace des coronavirus à la légère, mais n'a pas encore envisagé de modifier son calendrier de pré-saison, selon Jurgen Klopp.

La maladie, qui est apparue dans la province chinoise du Hubei en décembre, a désormais touché des personnes dans au moins 53 pays et tué plus de 2 800 personnes.

L’Italie a été la plus touchée par le virus en Europe, plusieurs villes des régions septentrionales du pays étant fermées.

Cela a entraîné un report généralisé des événements sportifs à tous les niveaux, tandis que cinq des matches de Serie A de ce week-end devraient se jouer à huis clos, dont le Derby d’Italia entre la Juventus et l’Inter.

Newcastle United a décidé d'interdire les poignées de main aux joueurs et au personnel comme méthode de prévention après avis médical, mais Liverpool ne prend pas encore de telles décisions.

Klopp ne savait pas si le problème affecterait leurs plans de pré-saison, qui selon les rapports pourraient inclure un jeu en Asie.

"Pas encore, au cours de la pré-saison, nous n'avons pas encore pensé à des changements", a déclaré Klopp aux journalistes vendredi. «Le département biomédical, tous les conseils que nous en tirons.

"Mais si vous (les médias) venez ici et ne vous serrez pas la main, je ne suis plus qu'à deux mètres de vous, donc tout ce que vous avez, je ne peux probablement pas éviter de l'obtenir également. Nous avons eu une interview à l'extérieur et nous étions encore plus proches.

«Nous prenons les choses très au sérieux, mais vous ne pouvez pas tout éviter. Ce n'est pas un problème de football, c'est un problème de société, ce que nous avons tous en commun, donc je pense que tout le monde y pense en ce moment.

"J'espère que les gens qui sont beaucoup plus intelligents que nous trouveront un moyen de (mettre fin à la maladie), ou des médicaments, car c'est évidemment le gros problème en ce moment, nous n'avons pas encore cela.

"J'espère que ça va s'arranger, mais pour le moment nous traitons comme toutes les autres personnes, prenons cela au sérieux et ne faisons peut-être pas des choses comme vous le feriez habituellement, mais c'est comme lorsque la grippe fait rage."

"Pour nous, c'est pareil, nous ne pouvons rien faire de différent et je pense que pour l'instant tout le monde le prend au sérieux.

"Nous n'avons dit à personne de ne pas se serrer la main, mais nous n'avons pas dit que vous deviez vous serrer la main. Nous avons tous ces endroits de désinfection où nous pouvons nous laver les mains, mais est-ce suffisant? Nous ne savons pas.

«Personne ne nous a dit que nous ne pouvions pas jouer au football, et tant que cela ne se produirait pas, nous jouerions au football.

"Il est important de le prendre au sérieux mais de ne pas devenir fou, car il y a d'autres régions du monde où c'est plus difficile et j'espère que nous trouverons une solution vraiment rapide."

Liverpool sera ensuite en action samedi alors qu'il se rendra à Watford, menacé de relégation.

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available