Le tournage de la suite d’Avatar se poursuit en Nouvelle-Zélande sans virus

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le tournage de la suite du blockbuster de science-fiction de James Cameron « Avatar » apportera des centaines d’emplois et des millions de dollars en Nouvelle-Zélande après la fin de son épidémie de coronavirus, a déclaré le producteur du film aux médias alors que la production reprenait lundi.
L’équipe du film, y compris le réalisateur Cameron et le producteur Jon Landau, a reçu une autorisation spéciale de s’envoler pour la Nouvelle-Zélande il y a deux semaines, même si ses frontières sont fermées pour empêcher le coronavirus, suscitant quelques grognements sur un traitement injuste – mais Landau a déclaré que la Nouvelle-Zélande avait beaucoup à gagner.
« Cette seule production va embaucher 400 Néo-Zélandais pour y travailler », a déclaré Landau à 1News après être sorti d’un hôtel de Wellington où lui et ses collègues étaient en quarantaine depuis leur arrivée.
« Nous allons dépenser, au cours des cinq prochains mois seulement, plus de 70 millions de dollars ici », a-t-il déclaré.
Le tournage a été suspendu en mars, peu de temps avant que la Nouvelle-Zélande n’entre dans une stricte fermeture de coronavirus.
Le verrouillage a étouffé l’épidémie et la semaine dernière, la Nouvelle-Zélande a levé toutes les restrictions, à l’exception des contrôles aux frontières, après avoir déclaré qu’elle était indemne du virus, l’un des premiers pays au monde à revenir à la normalité pré-pandémique.

Cameron, Landau et des dizaines de membres de l’équipage travaillant sur la suite « Avatar » ont été autorisés à revenir pour des raisons économiques, ce qui, selon les critiques, était injuste, tandis que les familles sont toujours séparées et que les entreprises se débattent sans personnel clé.
Le film fait partie d’une poignée de productions en cours en Nouvelle-Zélande, qui espère gagner plus de films après sa campagne réussie contre le coronavirus.
« Les opportunités sont immenses », a déclaré Landau.
« Nous ne sommes que le coin de la porte qui, espérons-le, ouvre beaucoup pour l’économie. »
Les montagnes, les prairies et les forêts de Nouvelle-Zélande ont été rendues célèbres par la trilogie « Le Seigneur des Anneaux » et ont attiré un nombre croissant de productions cinématographiques majeures au cours des dernières années.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus