La police allemande peut accéder aux messages Whatsapp quand elle le souhaite, selon les médias

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Les forces de sécurité allemandes peuvent accéder aux messages Whatsapp personnels de n’importe quel utilisateur, même sans installer de logiciel espion, ont rapporté plusieurs institutions médiatiques allemandes.

Deutsche Welle a rapporté en citant des articles dans les médias WDR et BR que l’Office fédéral allemand de la police criminelle (BKA) obtient les informations des suspects via « Whatsapp Web ». La police a atteint les listes de contacts, les messages écrits et vocaux et peut facilement les télécharger, ajoutent les rapports, qui reposent sur la correspondance interne des forces de sécurité.

Le BKA a refusé de commenter la question, affirmant que la procédure de suivi des suspects ne pouvait pas être partagée avec le public.

Des rapports ont également noté que le BKA avait commencé à violer des données personnelles pour la première fois après un attentat terroriste à Berlin en 2016. On dit que les forces de sécurité ont utilisé cette méthode depuis.

Whatsapp a été acheté par Facebook en 2014 pour 19 milliards de dollars. Le géant des médias sociaux avait déjà été condamné à une amende pour des cas de violation de données, y compris le scandale Cambridge Analytica.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus