sans idée, Lyon assure le service minimum

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

En panne d’idées et décevantes: les Lyonnaises ont battu difficilement les Danoises de Brondby (2-0), jeudi au Groupama Stadium, en match aller des 8es de finale de la Ligue des Champions de football féminin.

Le retour se disputera le mercredi 10 mars et avec deux buts d’avance, le club rhodanien a quand même mis une sérieuse option sur les quarts de finale. Il va pouvoir gérer un peu son effectif en vue du choc contre Paris Saint-Germain, le 13 mars, en championnat de France.

Ce résultat minimal au vu de sa nette domination confirme les difficultés de l’OL, annoncé comme largement favori de cette confrontation face à Brondby, à imposer son jeu, surtout devant des adversaires présumés plus faibles et regroupés en défense. Leur gardienne Naja Bahrenscheer n’a même pas eu à livrer une performance extraordinaire.

Les joueuses de Jean-Luc Vasseur parviennent trop peu cette saison à effectuer des changements de rythme pour déstabiliser les défenses, car la relation milieu-attaque de l’OL pourrait être mieux coordonnée.

Les remplacements opérés à partir de l’heure de jeu, avec les entrées d’Eugénie Le Sommer, Sara Bjork Gunnarsdottir, Damarris Egurrola ou Melvine Malard, n’ont pas fait évoluer ce constat.

C’est un but de l’Anglaise Nikita Parris, inscrit à la 30e minute à la réception d’un centre délivré de l’aile droite par Amel Majri, qui a donné un avantage décisif aux Lyonnaises.

Ce but a concrétisé une très large domination des championnes d’Europe et de France mais celles-ci ont trop manqué de précision: cinq tirs cadrés sur un total de 21 à la mi-temps.

Dans le temps additionnel, l’internationale française Melvine Malard a finalement porté le score à 2-0 après un service de la défenseure belge Janice Cayman.

Les deux joueuses avaient déjà été décisives en 16es de finale aller face à la Juventus Turin (2-1), Malard réalisant d’ailleurs un doublé ce jour-là.

La performance de Lyon, même en l’abence d’Amandine Henry et Delphine Cascarino, blessées, reste donc assez décevante, tant au niveau du résultat brut que de l’animation offensive.

Brondby, actuellement 2e du championnat du Danemark, était à court de compétition avec un seul match joué sur les cinq dernières semaines.

Les Scandinaves, qui ont affiché un niveau athlétique plus solide qu’attendu, ont livré un match essentiellement défensif. Elles auraient même pu ouvrir la marque d’entrée sur un coup franc de Nanna Christiansen qui a heurté la barre, accordé pour une faute de Wendie Renard sur Mille Gejl (6).

Sur cette action, la défenseure lyonnaise, avertie, aurait pu être exclue.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus