Le lancement de SpaceX reporté en raison du mauvais temps

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

SpaceX, la société privée de fusées de l’entrepreneur milliardaire Elon Musk, a été forcée par le mauvais temps de repousser mercredi le lancement prévu de deux Américains en orbite depuis la Floride, une mission qui marquera le premier vol spatial des astronautes de la NASA depuis le sol américain en neuf ans.

Le compte à rebours a été interrompu moins de 17 minutes avant le décollage de la fusée SpaceX Falcon 9 du Kennedy Space Center, propulsant Doug Hurley et Bob Behnken sur un trajet de 19 heures à bord de la nouvelle capsule Crew Dragon de la société vers la Station spatiale internationale .

La prochaine fenêtre de lancement est fixée au samedi après-midi lorsque SpaceX tentera une deuxième fois d’envoyer les astronautes en orbite.

Le lancement frotté est survenu un jour de pluie intermittente sur la Floride, et le National Weather Service avait émis un avertissement de tornade pour la région. Les directeurs des opérations aériennes surveillaient un certain nombre de conditions météorologiques inquiétantes, y compris la menace de la foudre, même lorsque les équipages ont commencé à charger la fusée avec du carburant.

À ce moment-là, Hurley, 53 ans, et Behnken, 49 ans, étaient déjà attachés à leurs sièges Crew Dragon, après avoir gravi une tour de 80 mètres (265 pieds) jusqu’au pont d’accès qui mène à la capsule au sommet de la Fusée Falcon 9.

Une émission de télévision en direct de la NASA diffusée en direct sur Internet a montré les deux hommes assis et semblant calmes, côte à côte dans leurs combinaisons de vol blanches, alors que le report du lancement était annoncé.

Le président Donald Trump avait déjà volé à bord d’Air Force One en Floride et était arrivé à Cap Canaveral pour observer le lancement. Musk, le vice-président Mike Pence et le chef de la NASA Jim Bridenstine étaient également présents pour le lancement prévu.

Les astronautes devaient décoller de la même rampe de lancement utilisée en 2011 par le dernier vol de la navette spatiale de la NASA, qui était piloté par Hurley. Depuis lors, les astronautes de la NASA ont dû faire du stop en orbite à bord du vaisseau spatial russe Soyouz.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus