La Roumanie adopte une loi pour empêcher les patients infectés par le virus de quitter les hôpitaux

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Un vide législatif qui a permis à des milliers de Roumains infectés par le nouveau coronavirus de sortir des hôpitaux ou de ne pas être traités du tout se termine mardi alors qu’une nouvelle loi entre en vigueur.

L’État de l’Union européenne a signalé un pic d’infections au COVID-19 ce mois-ci et des niveaux quotidiens records depuis le début de la pandémie dans le pays en février.

Jusqu’à ce mois-ci, le gouvernement, grâce à une série de décrets du cabinet, a géré l’épidémie en hospitalisant les personnes infectées et en mettant en quarantaine ou en isolant à domicile les personnes qui auraient pu être exposées.

Mais le 2 juillet, la Cour constitutionnelle du pays a statué que la Roumanie ne pouvait pas appliquer la quarantaine obligatoire ou les soins hospitaliers sur la base de décrets gouvernementaux et que de telles mesures de confinement ne pouvaient être prises que par le biais d’une loi parlementaire.

Une nouvelle loi accélérée au parlement entre en vigueur mardi et couvre le vide législatif.

« A partir de demain, nous avons une loi, nous pouvons hospitaliser, nous pouvons nous isoler », a déclaré lundi la ministre de la Santé Nelu Tataru à la chaîne de télévision privée Digi 24. « Si nous mettons en œuvre ces leviers, nous pouvons réduire le nombre d’infections. »

Tataru a ajouté que la Roumanie pourrait voir un pic à plus de 1000 nouveaux cas quotidiens dans les jours suivants et que le gouvernement pourrait décider de mettre en quarantaine des flambées spécifiques dans des entreprises ou des quartiers à l’avenir.

Quelque 972 personnes testées positives pour le COVID-19 ont été libérées de l’hôpital à leur demande contre avis médical entre le 2 et le 20 juillet, selon les données publiées lundi soir. Environ 3 680 personnes infectées n’ont pas du tout été hospitalisées.

Le gouvernement n’a pas encore estimé l’impact du vide législatif sur le nombre croissant d’infections, a déclaré le Premier ministre Ludovic Orban.

Lundi, la Roumanie avait enregistré un total de 38 139 cas, dont 22 747 guéris et 2 038 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available