Le FMI approuve une aide de 4,3 milliards de dollars pour aider la lutte contre le COVID-19 en Afrique du Sud

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé lundi avoir approuvé une aide de 4,3 milliards de dollars à l’Afrique du Sud pour l’aider à lutter contre la pandémie de coronavirus.

« Le FMI a approuvé une aide financière d’urgence de 4,3 milliards de dollars au titre de l’Instrument de financement rapide (RFI) pour soutenir les efforts des autorités pour faire face à la situation sanitaire difficile et aux graves conséquences économiques du choc COVID-19 », a déclaré le prêteur de crise basé à Washington dans une déclaration.

L’Afrique du Sud est l’économie la plus industrialisée du continent et compte le plus grand nombre de cas de COVID-19 détectés, avec plus de 445000 et 6769 décès lundi, selon les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies.

Le ministre sud-africain des Finances, Tito Mboweni, a prédit en juin que l’économie reculerait de 7,2% en 2020, sa plus forte baisse depuis 90 ans, et a comparé la dette publique en plein essor à un «hippopotame … dévorant l’héritage de nos enfants».

L’argent du FMI est le dernier décaissement au titre de la RFI, qui permet aux pays de contourner les longues négociations habituellement nécessaires pour garantir un programme complet d’assistance économique – temps que la plupart des pays n’ont pas alors qu’ils luttent pour faire face à la crise des coronavirus.

Dans un communiqué, le directeur général adjoint Geoffrey Okamoto a déclaré « qu’une profonde récession économique est en train de se dérouler », aggravée par la lenteur de la croissance en Afrique du Sud, le chômage élevé et l’élargissement des inégalités.

L’argent de la RFI aidera à répondre aux besoins de balance des paiements du pays «qui ont émergé à la suite de la pandémie et ainsi contenir la perturbation économique et ses retombées régionales».

L’argent permettra spécifiquement de répondre « aux pressions fiscales posées par la pandémie, de limiter les retombées régionales et de catalyser des financements supplémentaires d’autres institutions financières internationales », a déclaré le FMI.

Comments

0 comments

Dans la même catégorie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus