« J’aimerais que toute la lumière soit faite pour faire mon deuil », témoigne la fille d’une victime

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

« Tout le monde était au courant, mais personne n’a bougé », a déploré, samedi 26 novembre, sur franceinfo Laurence Dezélée, vice-présidente de l’association Charnier Descartes. Un rassemblement avait lieu samedi 27 novembre à Thiais, près de Paris pour protester contre le scandale du centre du don des corps de l’université. Il y a un an, l’Express révélait l’existence d’un vrai « charnier » au sein de ce centre. Une enquête sur les conditions de conservation des dépouilles donné à la science, dont celle de la mère de Laurence Dezélée, est en cours. Plusieurs personnes ont été mises en examen dont l’université en tant que personne morale. 

franceinfo : Au-delà des responsables, vous cherchez à savoir ce que sont devenus les corps de vos proches. Avez-vous eu des…

CLIQUER ICI POUR LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available