Certains parlementaires ne portent pas de masque sous la Coupole. Pourquoi?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

8 - Adrien Schnarrenberger - Journaliste Blick.jpeg

«Bulletins valables: 237. Bulletins rentrés: 237. Blancs: 30. Nuls: 4. Est élu avec 156 voix, Ignazio Cassis.» Le Palais fédéral avait fait le plein de médias et de curieux, ce mercredi peu avant midi, pour l’élection du président de la Confédération par les deux Chambres réunies. Mais l’annonce solennelle d’Irène Kälin, présidente de l’Assemblée fédérale, aurait tout aussi pu être «Masques distribués: 246. Masques portés: 151.»

Les observateurs l’auront noté: le port de la protection faciale est aléatoire depuis le début de la Session d’hiver, surtout lorsque les parlementaires sont à leur place de travail. Ce mercredi n’a pas fait exception. Alors que tous les spectateurs postés dans les tribunes surplombant l’hémicycle portaient un masque, les élus étaient moins disciplinés, avec une systématique certaine — plus Irène Kälin regardait sur sa droite, moins les visages étaient protégés.

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Cinéma

Technologie

Les plus lus

No Content Available